Chirurgie paupières inférieur

Chirurgie esthétique des paupières

Chirurgie esthétique des paupières La correction esthétique de l’aspect des paupières s’appelle une blépharoplastie.

 

Pourquoi ?

 

Parce qu’on a l’air fatigué ou qu’on vous le redit à longueur de journée. Parce qu’on a un excès de peau sur les paupières supérieures qui vous gâche la vue et parfois la vie… Parfois aussi parce qu’on a des poches sous les yeux.

 

Précaution utile :

 

Il est très fréquent de demander une consultation ophtalmologique avant l’intervention pour vérifier l’absence de troubles oculaires qui contre-indiqueraient l’intervention.

 

Comment ?

 

Lorsqu’elle est réalisée isolément, l’intervention se déroule le plus souvent en ambulatoire. (sortie le jour même). Pour le jour de l’intervention, il faut prévoir des lunettes de soleil et un accompagnateur pour la sortie. La blépharoplastie supérieure. L’intervention consiste à retirer l’excédent de peau situé entre le sourcil et l’œil. En aucun cas, cette intervention ne modifie la position des sourcils (d’autres thérapeutiques peuvent être associées si besoin).

 

La blépharoplastie inférieure :

 

L’intervention consiste en général à retirer les petites poches graisseuses qui font saillie sous les yeux . Celles-ci sont accessibles à un traitement chirurgical par voie muqueuse (conjonctivale) sans cicatrices apparentes. Plus rarement, il existe un excès de peau au niveau des paupières inferieures.

Il est souvent plus confortable pour le patient (et parfois pour le chirurgien aussi) de réaliser l’intervention sous une courte anesthésie générale.

L’incision se fait dans la majorité des cas par voie sous conjonctivale. La cicatrice est donc invisible. L’intervention consiste ensuite à extraire chacune des trois poches graisseuses situées sous la paupière. Aucune suture n’est nécessaire et la cicatrisation se fait spontanément. En cas d’excédent cutanée, une voie sous ciliaire sera réalisée et obligera à un retrait des fils entre le 5ème et le 8ème jour.

 

Suite et Résultat :

 

Dans les suites d’une intervention sur les paupières, les yeux doivent rester le plus possible au repos. Il ne faut pas trop regarder la télévision, ne pas lire dans une pièce sombre, porter des lunettes de soleil à l’extérieur. Les ecchymoses (bleus) sont variable d’un patient à l’autre et durent entre 1 à 2 semaines.

Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat.

 

Risques :

 

Ceux liés à l’anesthésie générale. Ceux liés à la chirurgie des paupières :

Hématomes : la plupart du temps sans gravité, ils doivent êtres évacués s'ils sont trop importants. Infection : exceptionnelle lors d'une blépharoplastie

Anomalies de cicatrisation : très rares au niveau des paupières.

Kystes épidermiques : ils peuvent apparaître le long des cicatrices.

Troubles de la sécrétion des larmes.

Ptosis (difficulté à ouvrir complètement la paupière supérieure) : très rare, sauf au-delà de 70 ans où un déficit préexistant peut parfois être majoré par l'intervention.

Lagophtalmie (impossibilité de fermer complètement la paupière supérieure) : possible les tout premiers jours suivant l'intervention, sa persistance au-delà de quelques semaines ne devrait pas se rencontrer.

Ectropion (rétraction vers le bas de la paupière inférieure) : la forme majeure est rarissime au décours d'une blépharoplastie correctement réalisée. La forme mineure ("œil rond") survient parfois sur des paupières peu toniques soumises à une rétraction cicatricielle intempestive ; elle finit la plupart du temps par s'estomper après quelques semaines de massages pluri-quotidiens destinés à assouplir la paupière. Cette complication est en théorie impossible lorsque l’on n’enlève pas de peau sur la paupière inferieure.